vendredi 7 avril 2017

Un solide partenariat avec le 48e Régiment de transmission






Actualité > Lot-et-Garonne > Agen
Publié le 07/04/2017 à 03:52, Mis à jour le 07/04/2017 à 08:00

Un solide partenariat avec le 48ème Régiment de transmissions

Actu - Lycée Saint-Caprais


Échange de cadeaux entre le lycée (ici, Nicolas Viauvy) et l'unité (représentée par son Chef de corps).


Photos J.-M. Mazet



Opération « retour d'expérience » hier pour les militaires qui étaient déployés en Afrique : ils sont venus échanger avec les lycéens « jumeaux » de Saint-Caprais.



Le lycée Saint-Caprais a reçu hier matin des représentants du 48ème RT d'Agen. Ces deux institutions locales se connaissent bien, et entretiennent un solide partenariat qui passe, notamment, par un jumelage entre l'établissement scolaire et une compagnie du régiment. A ce titre, une classe de seconde était, cette année, en première ligne et a poussé ses relations avec l'unité jusqu'à prendre régulièrement des nouvelles des militaires envoyés en Afrique, entre octobre et février (opération Barkhane). Ces relations se sont faites par visioconférence, les militaires déployés en opération extérieure racontant leur mission et leurs conditions de vie.



En chair et en os



Hier, la rencontre était « en chair et en os ». Les militaires sont en effet venus remercier les jeunes de leur soutien, de leurs cadeaux de Noël (des colis de friandises très appréciés). Ils ont d'ailleurs offert à leur tour quelques présents ramenés d'Afrique. Le Chef d’établissement - Carole Billé - assistée de Véronique Raja (vie scolaire) et Nicolas Viauvy (professeur principal de la classe de seconde 1) se sont félicités de ce partenariat, de l'impact qu'il a chez les jeunes. Le Chef de corps du 48ème RT, le Lieutenant-colonel Chabot, s'est engagé à poursuivre ces relations. « Faire la promotion de notre métier, expliquer le rôle de l'armée, a    t-il déclaré, est pour nous très important. Nous ne sommes pas là pour recruter mais pour consolider le lien avec la Nation et sa jeunesse. ». Le capitaine Emmanuel a ensuite pris la parole pour revenir sur les quatre mois de la mission Barkhane, et a présenté certains des militaires qui ont travaillé à N'Djamena (Tchad), Madama (Niger), Gao ou Tessalit (Mali). Des vidéos ont été présentées, ainsi que du matériel, et les jeunes se sont ensuite divisés en groupes pour parler directement avec les militaires. A noter également la présence d'élèves du collège Sainte-Foy, autre établissement privé intéressé par les questions de défense nationale et de citoyenneté.



S.Bo.